Témoignages

Thibault JULLIEN | Promotion 2017-2018 :

  • Data Scientist chez ESTIA

« J’ai été étudiant en Master 2 Économétrie-Statistiques dans la promo 2017-2018, à l’époque où le Master MoSEF s’appelait encore QMEF (Quantitative Methods in Economics and Finance). J’avais jusqu’ici suivi un cursus essentiellement centré sur la culture économique et les fondamentaux de l’économétrie. La formation du Master m’a attiré car elle proposait des qualifications techniques plus poussées, rares sur le marché.
Entre les modèles de prévision macroéconomique, le perfectionnement de l’économétrie et la Data Analytics, je savais que je disposerais d’un bagage quantitatif solide. Le Master permet donc de travailler au meilleur niveau dans un grand nombre de structures, aussi bien dans le domaine de la Data Science ou des études économiques que dans le secteur financier.
Mais surtout, le Master m’a permis de maitriser les langages et logiciels indispensables pour être immédiatement opérationnel dans le monde de l’entreprise. La formation repose en grande partie sur des projets ambitieux et de longue durée qui permettent de monter progressivement en compétence sur un logiciel ou un langage. J’ai ainsi pu apprivoiser des outils comme R, SAS et VBA, en apprenant à me familiariser en douceur avec la logique du code et de la programmation.
Dans le prolongement de ces projets d’études, très formateurs, et d’une formation très exigeante, j’ai décroché un stage de 6 mois chez Allianz comme Data Scientist stagiaire, puis un CDI avec le Groupe Estia, cabinet de Consulting spécialisé dans la Data Science et la Business Analytics et parnetaire du Master MoSEF.« 


Ronald OMORES  | Promotion 2016-2017 :

  • Consultant Data Scientist Chez SoftComputing Paris

« J’ai intégré le master 2 Mosef au terme d’une licence statistique et d’un master 1 orienté économie internationale. Ce master Mosef s’est révélé très stimulant intellectuellement et m’a ouvert les yeux sur les centaines de possibilités qu’offrent les métiers de la statistique. Au terme de cette belle année à la Sorbonne, j’ai eu un bref parcours en entreprise puis, j’ai décidé d’aller approfondir mes connaissances en ingénierie statistique avec une forte connotation numérique. A l’issue de cette année supplémentaire, j’ai rejoins les équipes Data Sciences de SoftComputing où je travaille sur des sujets très intéressants comme entre autre : la connaissance clients à partir de l’analyse des réseaux sociaux et le Deep Learning mais aussi la construction de modèles pour la lutte contre le blanchiment d’argent. »


Alexandra LORENZO DE BRIONNE |  Promotion 2014-2015 :

  • Consultante Data Scientist chez Business & Decision BENELUX.

« Économiste de formation à l’Université Paris 1, j’ai décidé de me spécialiser en modélisation et économétrie en entrant au Master Mosef. Le prestige du lieu (Université Panthéon-Sorbonne··), la qualité des enseignements et la renommée des professeurs ne m’ont pas fait regretter ce choix. Les cours ont à la fois une orientation théorique et professionnelle ce qui permet de bénéficier d’une formation exceptionnelle. Dès la première année nous mettons nos connaissances statistiques et théoriques en analysant des données réelles économiques, financières ou Marketing avec des outils de Data Science tels que R, Python ou SAS. J’ai commencé à découvrir la réalité du métier et à en faire ma passion lors de mon stage en Master 1 en tant que Data Scientist au Ministère des Finances. Au-delà des cours j’ai rencontré des étudiants extraordinaires de tous les horizons : MASS, informatique, sociologie… mais également des 4 coins du monde : Russie, Cameroun, Liban… Je travaille actuellement en tant que Data Scientist sur divers projets de Machine Learning : prédiction d’attrition, recommandation de produits, analyse des réseaux frauduleux… »


Ajna ZekovicPromotion 2018-2020 :

  • Data Scientist chez Adamantia.

« J’ai intégré le master 2 Mosef au terme d’une licence en économie et d’un master 1 en économétrie statistique. Durant cette année j’ai pu approfondir mes connaissances en data et découvrir tous les champs que couvrait ce domaine. Après une alternance en tant que Data Scientist Risk au sein d’une banque Patrimoniale (Milleis) où j’ai participé au développement et à la mise en place de projets réglementaires, j’ai décidé de m’orienter vers le conseil en tant que Data Scientist dans une entreprise tournée vers l’humain et l’épanouissement professionnel (Adamantia). Aujourd’hui, j’interviens essentiellement sur des sujets quantitatifs tels que : la modélisation des paramètres bâlois (PD, LGD,CCF), la refonte du calcul de provisions (IFRS9), la revue de modèles (calcul des taux de défaut et des taux de pertes). Dans le cadre d’un audit de l’ACPR, j’ai été en charge d’auditer le code SAS et la documentation réglementaire d’une banque, de challenger et de répondre aux questions du régulateur sur le modèle de probabilité de défaut. J’ai aussi pu travailler sur des sujets en lien avec la gouvernance et la qualité des données notamment avec la mise en place d’un programme de contrôle de cohérence des données suite à l’implémentation de la nouvelle définition du défaut. En parallèle de mes missions chez le client, je travaille en interne sur le développement du pôle data avec par exemple la mise en place de cas d’usage (data et climat, évolution des modèles de machine learning, sujets réglementaires, veille data). Ainsi, grâce à ma formation j’ai pu m’orienter naturellement vers le secteur bancaire sur des sujets data-quantitatifs. Je travaille essentiellement sur SAS, mais les banques utilisent de plus en plus d’autres langages comme Python ou R pour développer des modèles plus élaborés utilisant des techniques de machine Learning.. »